Nous sommes en congés du 3 au 15 octobre  Vos commandes passées pendant seront expédiées le 15 octobre 

Que recherchez-vous ?
» » Aérons les tissus Mesh

Aérons les tissus Mesh


"Mesh" = Filet à l'anglaise

Ce tissu a été créé il y a quelque siècles et a eu l'appellation de Mesh par les anglais au 19ème.
Récemment mis en avant dans les équipements équestres, analysons ce qui se cache vraiment derrière notre "tapis de selle en mesh".

  1. Le mesh est tissé ou tricoté : il se caractérise par une structure générale de mailles larges.
  2. Ajouré, il s'apparente à un filet. On croise souvent des tissus mesh : tulles, sous vêtements...
  3. Majoritairement composé de polyester ou nylon, il peut être en n'importe quel matériau filé. Ce sont d'ailleurs ses fils qui vont à l'origine lui donner ses propriétés.
  4. La structure du mesh permet de le rendre perméable à l'air et à l'eau : il est efficace pour évacuer la chaleur et la transpiration. 
  5. Il permet d'obtenir des détails esthétiques qui s'apparente à la dentelle tout en étant plus résistant et durable
  6. Il peut être tissé en 2D ou 3D, ce qui permet de lui conférer plus ou moins d'épaisseur.

Dans nos armoires de cavaliers, on les retrouve notamment : 

  • Dans la conception des hauts, afin d'évacuer la transpiration sous les aisselles ou créer des "couloirs" d'aération comme sur les hauts Vision Top. Ils peuvent également avoir un rôle esthétique. 
  • Dans les vestes de concours pour les mêmes raisons.
  • En doublure interne pour plus de confort dans les vestes.
  • Dans les tapis de selle, phénomène de mode du moment, attention à bien le choisir.
  • Dans les guêtres solutionner les surchauffes de tendons.

Tous les tissus mesh ne se valent pas. Il faut bien le choisir en fonction de la problématique à résoudre (c'est d'ailleurs ça le propre d'un tissu technique, répondre à un cahier des charges). Voici deux exemples  : 

  1. Le Mesh dans une doublure d'imperméable. Son rôle est dans un premier temps de limiter le contact de la peau avec le tissu ciré afin de ne pas transpirer. Dans un second temps, il va permettre d'évacuer la transpiration vers la partie externe de la veste. Il faut donc un tissu mesh suffisament dense pour recouvrir la peau mais aéré pour ne pas créer une couche de chaleur. On préfèra un tissu en fils naturels afin de ne pas créer de sentation de chaleur. 

On l'a tous connu cette fameuse doublure sous notre k-way, qui nous colle à la peau. Trop aérée et souvent en polyester bas de gamme, elle favorise même la sudation.

On va lui préférer celui-ci : les fils sont plus fins et la maillage plus dense. Cette association permet une meilleure couvrance tout en gardant l'aération désirée.

  1. Le Mesh pour les tapis de selle. Son rôle va être de limiter l'apport de chaleur de la couche de tissu générée par le tapis de selle tout en conservant la fonction principale de celui-ci : protéger le tapis de la transpiration. Il faut donc un tissu assez aéré pour laisser circuler l'air et diminuer l'effet de chaleur mais qui n'évacue pas la transpiration vers le tapis de selle. Les tapis contenant une doublure ou tout autre tissu en plus du mesh ne répondra plus à ses conditions (bye bye le tapis soit disant technique). 

Ce tapis est doublé nid d'abeille sur la face interne. Ce tissu va créer une couche supplémentaire et a pour propriété d'être un super absorbant (on le retrouve dans les serviettes et peignoirs notamment). Le tapis ne répond donc pas à la problématique initiale (qui est d'évacuer l'air chaud généré par le cheval plus qu'un tapis classique). 

On préfèrera un tapis mesh en 3D uniquement, avec une structure suffisament aérée.

 

En conclusion : le terme de mesh regroupe de nombreux tissus différents qui ne répondront pas aux mêmes cahiers des charges. Il ne suffit pas qu'un équipement soit en mesh pour être "technique".

Laisser un commentaire
Envoyer